Pyramide : comment Pépita, victime de misogynoir, a disparu de nos écrans

Lydia Menez
·1 min de lecture

L’émission Quotidien vient de diffuser un extrait de ce jeu culte des années 90. Un flashback qui a indigné par les réflexions sexistes et racistes dont faisait l’objet Pépita, une des animatrices, qui s’est retirée du petit écran depuis.  

« Asseyez-vous là, sur mes genoux !», « Elle est pulpeuse avec son citron », « C’est à force de manger des bananes »... Voilà le genre de remarques que subissait quotidiennement Pépita, co-animatrice de Pyramide, diffusé de 1991 à 2003 sur France 2. C’est l’émission Quotidien qui a partagé, mardi soir, quelques archives de ce jeu culte qui, 20 ans après, ont choqué les internautes. Les réactions ne se sont pas fait attendre et le hashtag #Pépita était en tendance dès le lendemain sur Twitter. Beaucoup ont dénoncé la « misogynoir » dont était victime l’animatrice, mélange de racisme et de sexisme visant les femmes noires. « C’est pas que “ce n’était pas facile tous les jours pour elle”, c’est qu’elle a été victime d e mysoginoir à une époque où la télévision était infecte —et qui n’a que très peu changée », explique par exemple la journaliste Jennifer Padjemi sur son compte.  

Lire aussi >> Comment la pop culture renforce le stéréotype de la femme noire forte ?

#Canap95 : Le jeu télévisé qui cartonnait, c'était "Pyramide", où Pepita distribuait les cadeaux aux gagnants. Et aujourd'hui, en revoyant les images, on se dit que ça devait pas être facile tous les jours pour elle... pic.twitter.com/WdAq85A2Fw

— Quotidien (@Qofficiel) March 30, 2021

Elle ne se sentait « pas du tout » à sa place  

À l’époque, aucune remise en question des propos tenus en plateau, et l’émission est toujours...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi