Le Qatar a-t-il interdit à des joueuses de beach-volley de jouer en maillot de bain ?

ELLE avec AFP
·1 min de lecture

Karla Borger et Julia Sude, stars allemandes de beach-volley, ont annoncé qu'elles allaient boycotter un tournoi organisé à Doha après avoir été invitées à porter des T-shirts et de longs pantalons sur le terrain.

Après avoir organisé pendant sept ans une compétition masculine, et en 2019 les Jeux mondiaux de plage, le Qatar organisera du 8 au 12 mars prochain le premier tournoi de la Fédération internationale de beach-volley (FIVB). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il fait déjà parler de lui. Dans les médias allemands, les joueuses Karla Borger et Julia Sude ont fait part de leur intention de boycotter le tournoi, en raison de l’interdiction de pouvoir évoluer en bikini sur le terrain.

Lire aussi >> Maïva Hamadouche, championne du monde de boxe et policière : « J’ai l’impression que les personnes oublient que je suis une femme »

Une décision motivée par « le respect de la culture et des traditions du pays hôte »

« Nous sommes là pour faire notre travail mais on nous empêche de porter notre tenue de travail », a déclaré Karla Borger dimanche 21 février sur les ondes de la radio publique allemande Deutschlandfunk. « C'est vraiment le seul pays et le seul tournoi où un gouvernement nous dit comment faire notre travail. Nous critiquons cela », a ajouté la vice-championne du monde.

Les joueuses expliquent avoir été invitées à porter des T-shirts et de longs pantalons plutôt que les maillots de bain habituels. Une décision motivée selon la FIVB par « le respect de la culture et des traditions du pays hôte ».

Dans le magazine « Spiegel », Karla Borger a insisté sur le fait que si, en temps normal, elle était heureuse de «...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Ce contenu pourrait également vous intéresser :