Qu’est-ce que la 3-MMC, cette drogue de synthèse qui inquiète les autorités sanitaires ?

© krisanapong detraphiphat/Getty Images

Connue depuis 2010 par les différents observatoires des drogues, la 3-MMC, cathione de synthèse à la frontière entre la cocaïne et les amphétamines, s’est récemment démocratisée dans les soirées festives. Explications.

Sa consommation s’est amplifiée ces cinq dernières années, à tel point que l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) parle désormais d’un « phénomène marquant ». La 3-méthylméthcathinone, aussi appelées 3-MMC, est une drogue de synthèse sous forme de poudre, qui présente beaucoup de similitudes avec la cocaïne pour un prix bien moins élevé. Connue depuis 2010 « dans des contextes mêlant sexualité, le plus souvent en groupe, et consommation de produits psychoactifs de synthèse (chemsex) », principalement dans les milieux homosexuels, ce dérivé de la cathione est désormais observable dans de nombreuses soirées festives chez les plus jeunes.

Un phénomène qui « suscite des inquiétudes en Europe », selon l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT), à tel point que la Commission européenne a voté le 18 mars dernier une batterie de mesures visant à contrôler sa circulation sur le territoire européen.

  • La 3-MMC, qu’est-ce que c’est ?

« C’est la nouvelle coke », explique dans les colonnes du « Parisien » un consommateur régulier de 3-MMC. Car ces deux drogues dures partagent de nombreuses caractéristiques. La 3-MMC est une cathione de synthèse qui, comme l’explique l’addictologue Stéphanie Ladel, « est une alternative non-périssable à la cathione naturelle présente dans le khat, une plante qui perd rapidement ses propriétés une fois coupée ». Comme la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Chemsex - Jean-Luc Romero : "Fermer les yeux sur cette pratique, c’est criminel de la part des politiques"

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles