Qu’est-ce que le cupping, la technique des ventouses adoptée par les sportifs ?

© Getty Images

Également appelée cupping thérapie ou ventousothérapie, la technique des ventouses est largement adoptée par les sportifs. Zoom sur cette méthode ancestrale controversée.

Quels sont les bienfaits du cupping ?

Popularisée par le nageur Michael Phelps lors des Jeux Olympiques de Rio (2016), la technique des ventouses est aujourd’hui adoptée par de nombreux sportifs à l’image de Karim Benzema. Cette méthode ancestrale, venue tout droit de la médecine traditionnelle chinoise, consiste à appliquer plusieurs ventouses sur des zones spécifiques du corps, à même la peau, afin de se libérer de douleurs musculaires, comme le trigger point, et détoxifier l’organisme. En réalité, le vide créé dans la ventouse vient dilater les pores et les vaisseaux sanguins superficiels. Ce phénomène d’aspiration entraîne une décongestion et améliore la circulation sanguine. Deux types de ventouses peuvent être proposés : celles pratiquées à chaud (l’air est aspiré à l’aide d’un coton enflammé afin de retirer l’oxygène), et celles à froid avec un simple effet de succion. Résultat ? Des plaques rouges semblables à des suçons apparaissent sur la peau.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Karim Benzema (@karimbenzema)

Comment se déroule une séance de cupping ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le cupping est indolore et plutôt relaxant. Généralement, le temps de pose de ces ventouses dure en moyenne une quinzaine de minutes. Lors de votre rendez-vous, le médecin déterminera selon son diagnostic la localisation et le nombre de ventouses ainsi que le temps...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles