“Qu’importe le moyen, j’en aurai” : Selena Gomez se confie sur son désir d’enfant malgré son traitement

Michael Kovac

Selena Gomez pense très souvent à son désir d’enfant, mais la chanteuse aurait pourtant très peu de chance d'en porter un un jour. Dans une interview accordée au magazine Rolling Stone, la star de 30 ans, qui sort un documentaire sur la santé mentale ce 4 novembre, a expliqué que les médicaments qu’elle prend pour traiter son trouble bipolaire l’empêchent d’envisager une grossesse. Mais “qu’importe le moyen, j’aurai des enfants”, a-t-elle affirmé. “C’est une idée qui est extrêmement présente dans ma vie”, dit-elle en confiant avoir pleuré dans sa voiture lorsque l’une de ses amies lui a confié essayer de concevoir.

Les médicaments que Selena Gomez prend peuvent être dangereux pour le développement d’un fœtus. Et elle connaît suffisamment l’état de sa santé mentale pour savoir que les arrêter le temps d’une grossesse lui porterait énormément préjudice.

En 2018, explique-t-elle dans l’interview, Selena Gomez a commencé à entendre des voix. Elle est entrée dans un épisode de psychose, entrecoupé de délires paranoïaques, dont elle ne se souvient que très peu aujourd’hui. C’est après cet épisode, en sortant de l’institut dans lequel elle avait été placée pour être soignée, qu’un trouble bipolaire lui a été diagnostiqué. “Ça m’a demandé beaucoup de travail d’accepter que j’étais bipolaire et d’apprendre à vivre avec cette réalité qui devenait mienne”, admet-elle.

L’actrice et chanteuse est désormais extrêmement impliquée dans la prévention pour la santé mentale. En témoigne son documentaire, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“L’amour ne fait pas de maths” : Cher confirme être en couple avec un homme de 40 ans son cadet
Désintox forcée, enlèvement… En Égypte, Sherine Abdel Wahab semble vivre le même enfer que Britney Spears
Rihanna invite Johnny Depp dans son défilé de lingerie et s’attire les foudres d’une partie de ses fans
Emily Ratajkowski ne croit pas “aux personnes hétéros”, et se confie sur la fluidité sexuelle
Pour Halloween, le comportement irresponsable de Machine Gun Kelly et Megan Fox indigne les internautes