Qu’est-ce que l’infidélité financière, ce mal qui ronge le couple et pousse parfois à la rupture ?

Getty Images

On peut tromper son partenaire de bien des façons, mais certaines sont plus inattendues que d'autres. C'est le cas de l'infidélité financière, un concept dont on parle peu en France mais qui a fait l'objet de nombreuses études et articles de presse outre-Atlantique et chez nos voisins britanniques. Selon la définition donnée par la BBC, cette forme de tromperie consisterait à "dissimuler à son partenaire des questions et des décisions liées à l'argent". En cela, cette pratique englobe de très nombreux comportements, des plus inoffensifs aux plus préjudiciables : mentir sur son salaire ou sur ses dettes, se servir en douce dans le compte commun, prêter de l'argent à un proche sans le consentement de son ou sa partenaire, posséder des comptes secrets… autant d'agissements qui fragilisent les fondations d'une relation amoureuse bâtie sur la confiance. Parfois jusqu'au point de non-retour.

Si l'infidélité dans sa forme "classique" a déjà concerné plus de 40 % des français·es selon un sondage Ifop de 2019, qu'en est-il de l'infidélité financière ? Pour le savoir, il faut se pencher sur les statistiques des pays anglophones. Au Canada par exemple, une étude montre que 36 % des personnes interrogées ont déjà raconté un mensonge à leur partenaire concernant leurs finances. Ces chiffres grimperaient à hauteur de 45 % au Royaume-Uni, où une personne sur cinq irait même jusqu'à cacher le montant exact de son salaire à son partenaire.

À lire aussi ⋙ Comment le syndrome de l'imposteur nuit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sexo : un homme qui participe aux tâches domestiques exciterait plus les femmes
Dating : le “small talk” permettrait de cerner la personnalité de quelqu’un en quatre minutes
Je n’ai pas le même "love language" que mon partenaire, comment faire ?
Se mettre en couple avec un ami ? Près d'un célibataire sur deux ne serait pas contre
Sexo : challengez-vous en testant la position du hamac !