Publicité

Qu’est-ce que le stress empathique, ce comportement inconscient qui nous affecte tous ?

Le stress peut-il être aussi contagieux qu’un rhume ? Selon plusieurs études récentes, ce serait le cas, comme l'explique le site Mental Help. Tout comme le rire, la joie ou toute autre émotion de notre entourage peuvent être contagieux, le stress peut l’être également et ainsi affecter notre quotidien et notre santé mentale. Qu’il s’agisse de nos collègues, ami·es ou encore de notre famille, observer une personne de son entourage subir un certain niveau de stress finit par nous affecter… et nous transmettre toute sa fatigue, ses inquiétudes et son ras-le-bol, explique le média Happiful.

Telle une éponge, on finit par absorber les émotions négatives et le stress qui nous entourent, sans être capable de s’en débarrasser puisqu’il ne s’agit pas de notre stress et donc d’une situation qu’on peut potentiellement contrôler. “Nos corps sont construits pour réagir face à un danger ou une menace potentielle. Quand on voit quelqu'un d’autre avoir une réaction liée au stress, on va inconsciemment l’imiter pour se protéger”.

Sur le même sujet ⋙ Contagion émotionnelle : comment se protéger des émotions des autres quand on est une éponge ?Travail, rupture, finances : le stress augmente radicalement le risque d'AVC selon une étude

Que ce soit donc à cause d’une expression faciale, du ton de la voix ou encore d’une façon de se comporter, un effet miroir se produit. En réaction à l’un de ces comportements, le stress empathique se manifeste, surtout s’il s’agit d’une personne que l’on connaît (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vous êtes déprimé au travail ? Ce guide en 5 étapes vous montre comment le dire à votre supérieur
Santé mentale : qu'est-ce que la paralysie de la productivité, cette perte d'énergie qui nous bloque ?
Vous intervenez dans les conversations pour parler de vous ? Peut-être que vous pratiquez "l'écoute autobiographique"
Pour préserver votre mémoire pendant le sommeil, utilisez cet accessoire
Psycho : qu’est-ce que le syndrome d’Alice au pays des merveilles ?