Qu’est-ce que le syndrome de Cushing ou cette maladie hormonale rare ?

Le syndrome de Cushing : c’est quoi ?

Le syndrome de Cushing est une maladie rare. Ce trouble est lié à l’exposition de l’organisme à des niveaux trop élevés de cortisol, une hormone sécrétée par les glandes surrénales. La manifestation la plus visible de cette affection est l'obésité du haut du corps et du visage de la personne atteinte. La plupart des cas de syndrome de Cushing ne sont pas hérités. Ce sont les femmes qui sont les plus touchées par cette maladie.

Les origines du syndrome de Cushing

Dans la majorité des cas, le syndrome de Cushing est causé par la prise de médicaments. Les hormones dites synthétiques sont fabriquées chimiquement par les compagnies pharmaceutiques. Elles sont retrouvées dans les médicaments anti-inflammatoires administrés lors de multiples maladies telles que l’asthme, le rhumatisme. Ces hormones sont souvent appelées des "corticoïdes de synthèse". Si elles sont administrées de manière prolongée et à fortes doses, elles peuvent entraîner un syndrome de Cushing exogène ou iatrogène.

Cependant l’origine du syndrome de Cushing peut également être endogène. Si les hormones sont dites naturelles, on fait référence au cortisol secrété par les deux glandes surrénales (situées juste au-dessus des reins). Ce cas se produit lorsqu’une tumeur bénigne ou maligne se développe dans une glande surrénale, dans l’hypophyse ou ailleurs dans l’organisme. S’il s’agit du syndrome de Cushing provoqué par une tumeur bénigne (les adénomes ne sécrétant que du cortisol) dans l’hypophyse, on parle de la maladie de Cushing, qui représente 70 % des cas endogènes selon l’organisation américaine National Organization for Rare Disorders (NORD).

Quels sont les symptômes du syndrome de Cushing ?

• De l’obésité localisée à la partie haute du corps, au niveau du tronc

• La perte de cheveux

• Un visage arrondi, bouffi et rouge

• L’apparition de la bosse de bison

• Une hypertension artérielle

• Des troubles du sommeil

• De l’anxiété

• Des difficultés de concentration

• Une perte

(...) Cliquez ici pour voir la suite