Qu’est-ce que le syndrome de Peter Pan et comment en guérir ?

·2 min de lecture

Certains individus refusent de quitter l’enfance, effrayés à l’idée d’endosser des responsabilités de « grandes personnes ». Un phénomène qui porte un nom, le syndrome de Peter Pan, en référence au petit garçon qui n’aime pas le monde des adultes. Définition, symptômes et conseils pour prendre son envol.  

On pourrait les étiqueter d’immatures. Mais un syndrome au nom poétique se charge de désigner les adultes qui vivent encore dans l’enfance, angoissés à l’idée de grandir : le syndrome de Peter Pan, aussi nommé complexe de Peter Pan, ou encore « failure to launch », que l’on peut traduire par « échec de lancement ».  

Nous devons le syndrome de Peter Pan au psychologue Dan Kiley, qui publie en 1983 l’ouvrage « The Peter Pan Syndrome : Men Who Have Never Grown Up » (en français « Le Syndrome de Peter Pan : ces hommes qui ont refusé de grandir »). Un titre choisi en référence au célèbre personnage de fiction Peter Pan : le petit garçon, qui apparaît pour la première fois au début du XXème siècle sous la plume de l’écrivain J. M. Barrie, n’aime pas les adultes et décrète qu’au Pays imaginaire, grandir est contraire au règlement. « Malgré toute sa gaieté, c’est un petit garçon perturbé vivant un moment encore plus perturbant. Il se trouve piégé entre l’homme qu’il refuse de devenir et l’enfant qu’il ne peut plus être », écrit Dan Kiley dans son livre pour expliciter son propos. 

Dans le monde réel, et comme l’a constaté Dan Kiley, certains individus estiment à leur manière que « grandir est contraire au règlement » et se trouvent piégés à la frontière de l’âge adulte. Comment les reconnaître ? Comment faire la différence entre « la flemme des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

 A lire aussi 

VIDÉO - Quels sont les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles