« Qualifier de poissonnière une femme, c’est vouloir la réduire au silence » : l'insulte contre cette députée fâche

Lydia Menez
·1 min de lecture

Alors qu’elle prenait la parole dans l’hémicycle, Mathilde Panot (LFI) s’est vue traitée de « folle » et de « poissonnière », des injures sexistes que les féministes condamnent.  

L’Assemblée nationale, une cour de récréation ? C’est une fois de plus l’impression qu’elle a donnée mardi soir. Alors que Mathilde Panot, députée La France Insoumise (LFI), s’apprêtait à prendre la parole, des insultes ont fusé dans l’Hémicycle. « C’est la folle ! », « Poissonnière ! », peut-on entendre distinctement sur cette vidéo publiée sur le compte Twitter de l’élue.  

Lire aussi >> La vaccination gérée en « bon père de famille » : l'expression d’Olivier Véran fâche

« La folle », « La poissonnière » …On n’entend rien ? Vraiment ? Pour moi et pour toutes les autres, victimes du sexisme crasse de certains, je vous le dis : je ne laisserai pas passer.J’attends une réaction immédiate du Président de l’Assemblée nationale. #StopSexisme pic.twitter.com/Mlgc3fQb4v

— Mathilde Panot (@MathildePanot) February 3, 2021

Selon Mathilde Panot, les injures viendraient des rangs de la majorité. C’est en effet le député LREM Pierre Henriet qui est à l’origine de l’insulte « poissonnière ». Celui-ci s’est par ailleurs justifié sur Twitter : « Mathilde Panot passe son temps à vociférer à la tribune et à couper la parole. J’étais excédé et mon propos n'est en rien une injure encore moins sexiste, c’est une expression pour dénoncer son comportement comme je le fais aussi pour ses collègues masculins. » Avant de s’excuser à demi-mot : « Si elle se sent à tort insultée, je la prie de bien...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi