Pour travailler ou faire du sport, comment bien choisir sa musique ?

·2 min de lecture
Pour étudier, mieux vaut choisir des airs sans parole au tempo lent ou modérément rapide.

Il est recommandé de choisir un air sans parole et pas trop rapide pour écouter lors de ses activités professionnelles.

Dis-moi ce que tu fais, je te dirais quelle musique écouter. En même temps que l’on travaille, dans la voiture ou pendant une activité sportive, de très nombreuses personnes aiment écouter de la musique. Un choix qui ne doit pas se faire à la légère pour se créer un espace propice à la concentration et aider à la performance.

The Conversation s’est justement penché sur cette question et rappelle que la musique nous accompagne, généralement, 15 heures par semaine dans les déplacements, les activités physiques et les moments de réflexion. Comment bien choisir sa musique pour pratiquer son activité sportive ? The Conversation distille certains conseils pour concevoir au mieux sa playlist.

Des tempos rapides

Tout d’abord, il faut faire attention à la vitesse de la musique. "Nous avons observé que le coût attentionnel d’une activité physique, c’est-à-dire la fatigue liée à une forte mobilisation de notre concentration sur une tâche, était moins important lorsque des participants se synchronisaient avec un tempo de 120 bpm (beat per minute) plutôt qu’avec des tempos plus rapides ou plus lents", assure The Conversation. Une musique de 120 bpm aide alors à la réalisation de mouvements plus précis.

De précédentes études recommandent également de choisir une musique familière favorisant ainsi la réalisation de mouvements plus précis. En effet, connaître la mélodie à venir aide à mieux synchroniser ses mouvements. Dernier conseil : choisir une musique que l’on aime. "Une musique agréable a des effets distracteurs indéniables. Notre attention va se focaliser sur une musique que l’on trouve agréable, ce qui a comme conséquence une certaine variabilité dans les mouvements effectués, en particulier pour les personnes âgées", argumente The Conversation.

Pour ce qui est du choix d’une musique pour travailler ou étudier, les airs sans parole au tempo lent ou modérément rapide sont à privilégier. L’intensité et le tempo jouent un rôle important, des musiques au tempo trop rapide influencent négativement les capacités de concentration. Grâce à une étude menée auprès de 509 participants, les experts ont constaté que les styles musicaux privilégiés (jazz, classique et ambiance) et rejetés (disco, métal, hard rock, techno) ne variaient pas selon les âges, tout comme une certaine préférence pour l’absence de paroles.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles