Quelles mauvaises herbes sont les plus redoutables ? Découvrez le top 6 !

·1 min de lecture
Quelles mauvaises herbes sont les plus redoutables ? Découvrez le top 6 !

Si elles sont laissées sur place, les mauvaises herbes envahissent rapidement le jardin et peuvent faire concurrence aux cultures. Certaines peuvent être particulièrement difficiles à éliminer, il convient ainsi de prendre les choses en main rapidement.

Comment identifier les mauvaises herbes ?

Une mauvaise herbe est une plante qui pousse de manière spontanée au jardin ou encore au potager. Elles poussent généralement à grande vitesse et puisent les nutriments qui sont destinés aux cultures. Elles peuvent également pousser plus vite que les autres plantes et les empêcher de se développer. Les mauvaises herbes sont également difficiles à éradiquer, mieux vaut ainsi s’en débarrasser dès leur apparition. Afin de mieux les contrôler, il est nécessaire de les reconnaître. Chiendent, oxalis, pissenlit, chardon des champs, égopode, renoncule rampante… Ce sont quelques exemples des mauvaises herbes les plus redoutées par les jardiniers.

Prêtez attention aux plantes qui apparaissent spontanément au printemps, se reproduisent en automne, fleurissent en été pour disparaître en hiver. Elles réapparaissent généralement l’année suivante encore plus nombreuses. Contrairement aux autres plantes du jardin, les mauvaises herbes se développent et se multiplient rapidement.

Mauvaises herbes : Comment s’en débarrasser facilement ?

Il est recommandé d’éviter les produits chimiques qui ne tuent pas uniquement les mauvaises herbes, mais également le sol. Préférez les herbicides bio tels que le vinaigre blanc, le purin d’ortie, le bicarbonate de soude ou encore l’eau de cuisson des pommes de terre.

La manière la...Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles