Quelles plantes doit-on protéger d'un voile d’hivernage ?

© iStock/Getty Images

Le froid peut être redoutable au potager comme au jardin, surtout sur les plants les plus fragiles. Les gelées matinales et les températures basses peuvent nuire à la santé de la plante. Installer un voile d'hivernage peut donc être judicieux. Parmi les plantes à protéger avec un voile d'hivernage, on trouve celles dites « non rustiques ». Cela concerne notamment les arbustes à feuillage persistant ainsi que quelques plantes et fleurs fragiles, comme les camélias, les lauriers-roses, les clérodendrons, l'hibiscus, le jasmin officinal et la passiflore.

Toutefois, le voile d'hivernage ne concerne pas uniquement les plantes de jardin, mais aussi les plantes en pot et sur les balcons, comme les plantes tropicales, les palmiers ou les grands cactus. Et dans le verger, les arbres fruitiers doivent également être protégés, comme les pêchers nains, les citronniers, et plus globalement tous les types de jeunes arbres fruitiers de moins de deux ans.

Les semis de légumes précoces peuvent aussi être protégés, simplement en les couvrant et en bloquant les extrémités avec des poids, des pierres ou des briques. Pour les plus fragiles d'entre eux, il ne faut pas hésiter à mettre deux couches de voile et à protéger également leur pot avec du papier bulle.

Pour protéger les arbustes et les plantes grimpantes, emballez la plante à l'intérieur du voile d’hivernage puis refermez-le à la base ou le long du tronc. Avant l'emballage, il est important de retirer les parties ou les fleurs fanées pour éviter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite