Quelles solutions quand on a les intestins irritables ?

Quelles solutions quand on a les intestins irritables ?

Lise Bouilly
femina.fr

A ce jour, il n’existe pas de traitement qui guérit la colopathie fonctionnelle. Mais il est possible de diminuer la fréquence et l’intensité des symptômes par le biais de différentes solutions. Essentiel : n’hésitez pas à en tester plusieurs pour identifier celle qui vous convient.

Des médicaments qui apaisent et rétablissent le transit

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

  • Contre les spasmes musculaires et les douleurs associées, le médecin peut prescrire des antispasmodiques de type phloroglucinol (Spasfon), citrate d'alvérine + siméticone (MeteoSpasmyl), bromure de pinavérium (Dicetel), trimebutine (Debridat). Ils ont un délai d'action rapide. Les pansements intestinaux, qui créent un enduit protecteur sur la paroi intestinale, peuvent aussi améliorer les douleurs et les ballonnements chez les personnes constipées. Citons les argiles naturelles comme Bedelix ou Smecta. Tous ces traitements se prennent en fonction de la fréquence des symptômes, éventuellement à long terme (et si les troubles sont continus) ou en période de crise, sur quelques jours à une semaine.
  • Contre la diarrhée et/ou la constipation, vous pouvez recourir aux modificateurs de transit (ralentisseurs ou, au contraire, laxatifs doux), qui ciblent les troubles de la motricité intestinale.
  • Pour réduire l'hypersensibilité du tube digestif (et donc les douleurs), des antidépresseurs peuvent parfois être prescrits en seconde intention lorsque les autres traitements se révèlent ineffcaces. Et ce d'autant plus si l'on souffre de diarrhées, car ils ont tendance à constiper. Inconvénient : à dose usuelle, ils modifient l'humeur, et ne sont donc pas faciles à prescrire aux personnes qui souffrent de maux de ventre. « Ils peuvent cependant être pris sous forme de gouttes, à faible...
  • Lire la suite sur Femina.fr

    A lire aussi