Quand quelqu'un meurt, d'où vient notre besoin d'en connaître la cause ?

La question "comment cela est-il arrivé ?" est souvent la première que l'on pose en apprenant la mort de quelqu'un. Encore récemment, avec celle de Matthew Perry, c'est l'une des interrogations les plus récurrentes, notamment parmi les fans de Friends, bouleversé·es par la disparition soudaine de l'acteur à l'âge de 54 ans. Que l'on connaisse ou non lae défunt·e, l'envie de connaître la cause de sa mort est souvent le détail à côté duquel on ne veut pas passer. Et cela n'a rien de glauque ni même de malsain.

"Je pense que, lorsque nous apprenons le décès d'une personne, notamment à un jeune âge, cela ébranle notre sentiment de normalité et la façon dont nous conceptualisons le monde", explique ainsi Rachel Thomasian, thérapeute agréée et propriétaire de Playa Vista Counselling à Los Angeles. Selon elle, "nous fonctionnons avec la conviction générale que les gens vivent jusqu'à ce qu'ils soient plus âgés". "Croire cela est la façon dont notre cerveau nous protège psychologiquement de toutes les mauvaises choses qui pourraient réellement arriver", précise-t-elle auprès du HuffPost.

Loin d'être une curiosité malsaine, vouloir connaître les causes de la mort de quelqu'un, notamment d'une personne jeune, vise surtout à nous donner une idée des façons dont on peut mourir. Car sans réponse à cette question, nous sommes amené·es à réfléchir à tous les scénarios possibles. "Les gens ont une peur naturelle de leur propre mort, alors, lorsqu'ils entendent parler d'une mort prématurée, cela (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sommeil : non, dormir 8 heures n'assure pas forcément un cerveau en bonne santé, d'après une étude
C'est quoi le "dumping de la confiance", cette pratique qui cache en fait un manque de confiance en soi
Envie de prendre de nouvelles habitudes ? Aidez-vous de la méthode de la rampe de lancement
Quand faut-il s'inquiéter de ses pets ?
La femelle de ce mammifère expérimente aussi la ménopause et on vient seulement de l’apprendre