Quels étaient les plats préférés de Jean de La Fontaine ?

·1 min de lecture

Ses fables ont traversé les siècles sans prendre une ride. Chaque écolier en connaît au moins une par cœur. Né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry, dans la province de Champagne, Jean grandit dans une maison cossue. Après une enfance rêveuse, il découvre à Paris les joies de la vie littéraire, celle de Molière, Corneille, Boileau... Il vit grâce à des mécènes, dont le trop riche surintendant des finances Nicolas Fouquet au château de Vaux-le-Vicomte. Peu fidèle en amour mais exemplaire en amitié, la légende le dépeint comme un homme distrait et paresseux. Ses nombreux écrits prouvent le contraire, mais en 1695 il meurt ruiné.

Même s'il y a toujours quelqu’un, dans ses fables, qui va en manger un autre, ce n’est pas la nourriture en tant que telle qui l’intéresse mais le message qu’il fait passer grâce à elle. Cette utilisation métaphorique lui permet d'illustrer une idée. La nourriture est au service d’une morale contre la paresse dans La Cigale et la fourmi ou la vanité dans Le Corbeau et le renard. "Je me sers d'animaux pour instruire les hommes" explique-t-il dans les premiers vers dédiés au Dauphin - le fils de 7 ans de Louis XIV - qui ouvrent ses six premiers livres de fables en 1668.

On ne sait pas grand chose de ses goûts culinaires, excepté son amour pour le vin de champagne qu’il vante dans une lettre. Mais pas celui que nous connaissons avec ses fines bulles ! Il s’agit alors d’un vin blanc dit tranquille, le moine oenologue Dom Pérignon n’ayant pas encore importé de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles