Quels sont les bienfaits de l'ortie au jardin ?

L'ortie, tout le monde s’y est piqué un jour ! Mais, avant de l’arracher, pensez à ses innombrables qualités. Non seulement, elle soigne nos petits bobos et se cuisine à l'envie, mais cette piquante vivace est surtout une incomparable actrice de la biodiversité. Grande dévoreuse de nitrates et de phosphates, l'ortie en débarrasse les excédents là où elle vit. Elle accueille aussi quantités d’insectes qui se délectent de son nectar ou de son feuillage. Pollinisateurs, chenilles, papillons, coléoptères, mouches ou autres punaises trouvent, dans cette plante refuge, les protéines et minéraux, nécessaires à leur croissance Dans un jardin bien équilibré, elle s’invite d’elle-même, car cette sauvageonne aime la bonne terre et pousse dans les sols riches en azote. Laissez-la s’installer dans des coins où elle ne gêne pas les plantes d’ornement, mais ne la laisser pas monter à fleurs, donc à graines, sinon, gare aux semis intempestifs.

Mettez tiges et feuilles d’orties dans le composteur, en fines couches, afin de favoriser le murissement du compost. Paillez-en le potager, au printemps et en été pour conserver la fraîcheur, et en automne pour nourrir le sol tout l’hiver.

Les extraits de plantes et autres purins, infusions, tisanes et décoctions naturels contribuent à l’équilibre et l’harmonie du jardin. Le plus célèbre est bien le purin d’ortie. Il est même commercialisé, prêt à l'emploi, en jardinerie. Riche en azote, oligo-éléments, fer et magnésium, c’est un bon engrais, en apport (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite