Quels sont les droits des salariés quand il fait super chaud ?

En temps de canicule, les salarié·s ont des droits, et les employeurs des devoirs, afin de concilier au mieux chaleur et vie professionnelle. Bon à savoir alors qu'une intense vague de chaleur frappe la France cette semaine. En voici un éventail.

Protéger la santé des employés

Les employeurs se doivent de protéger la santé de leurs employé·es par temps caniculaire. Et plus précisément, leur santé "mentale et physique", tout en garantissant leur sécurité, et ce par certaines mesures adéquates : mettre à disposition de l'eau potable à proximité des bureaux par exemple. Mais aussi surveiller la température des bureaux, qui doivent être correctement ventilés. La température intérieure des bureaux ne devrait pas dépasser 30 °C.

"Quand il commence à y avoir de fortes chaleurs, il faut que l'employeur intervienne. Il a l'obligation d'être vigilant", indique auprès de Franceinfo l'avocate Laure Germain-Phion, spécialiste du droit du travail.

En outre, si l'employé·e travaille à l'extérieur, l'employeur doit mettre à disposition trois litres d'eau potable et fraîche par personne et par jour, ainsi qu'un "local de repos adapté aux conditions climatiques", détaille Capital.

L'employé peut télétravailler (sous condition)

Le télétravail est privilégié par temps de de fortes chaleurs. Il est envisagé en fonction de la profession concernée, au cas par cas, après négociation avec l'employeur. "On ne peut...

Lire la suite


À lire aussi

"Je suis une lesbienne infertile et je n'ai pas le droit d'être traitée en France"
Mamans et papas : 8 super livres pour enfants sur l'homoparentalité
8 super bandes dessinées féministes à déposer au pied du sapin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles