Quels gestes adopter pour protéger son enfant de la bronchiolite ?

L'épidémie fulgurante de brochiolite ne touche pas seulement la région parisienne, mais tout le pays. Cependant, en Ile-de-France, la situation est critique : les services de réanimation pédiatriques sont saturés. En visite à l'hôpital Necker à Paris ce 1er novembre, le ministre de la Santé François Braun a constaté en Ile-de-France "le pic le plus important en termes d'épidémie de bronchiolite".

31 enfants malades ont ainsi dû être transportés "hors de l'Ile-de-France", rapporte le ministre. Ce dernier a annoncé le lancement d'un plan d'action immédiat pour soulager le système de santé et permettre une bonne prise en charge de tous les enfants.

La région francilienne est en phase endémique depuis le 3 octobre, selon l'agence régionale de Santé (ARS). La bronchiolite, une infection respiratoire très contagieuse d'origine virale qui touche principalement les enfants de moins de 2 ans, continue ainsi de se propager. Cette maladie se "caractérise par une gêne respiratoire dont les signes sont une toux et une respiration rapide et sifflante", décrit service-public.fr.

Mais comment enrayer cette propagation et protéger votre enfant ? Voici quelques conseils.

Eviter les contacts

D'abord, la bronchiolite peut se transmettre via les sécrétions bronchiques (éternuements, postillons, toux, mouchage...) ou par un contact entre personnes (comme un baiser par exemple), nous rappelle ameli.fr. Les mains et/ou le...

Lire la suite


À lire aussi

Reconfinement : "Les enfants ne sont pas protégés"
10 gestes à adopter pour passer un été écolo-friendly
Mon enfant est végétarien : c'est grave docteur ?