Qu'est-ce que le « dripstick », cette éponge à sperme post-sexe popularisée par TikTok ?

·1 min de lecture

Si vous êtes du genre à courir aux toilettes après un rapport sexuel parce que « ça coule », vous pourriez bien vous prendre d’intérêt pour le « dripstick », un batônnet qui absorbe le sperme et les sécrétions vaginales post-sexe. Mais l’idée est-elle bonne ?

Tout commence aux Etats-Unis, en 2019. L’entreprise Awkward Essentials poste sur Instagram, en guise de teasing, la photo d’une Barbie assise sur les toilettes, du PQ enroulé dans les mains, avec la légende suivante : « Littéralement à chaque fois, pendant genre 20 minutes ». Mais de quoi parle-t-on ? La réponse débarque le lendemain avec l’image d’un gros tampon censé révolutionner notre routine post-sexe. Après l’amour, alors que le sperme et les sécrétions vaginales s’écoulent, nous sommes obligées de courir aux toilettes nous essuyer (comme Barbie) – et c’est sans préciser que parfois, les fluides corporels, ô grands témoins de notre plaisir, continuent de s’échapper dans les heures qui suivent.

Face à ce constat, la société Awkward Essentials a donc lancé le « dripstick », que l’on peut traduire par « stick à gouttes », et que l’on peut commander sur le site Internet de la marque. Mais ce n’est qu’aujourd’hui, deux ans plus tard et suite à la vidéo TikTok d’une employée qui fait la promo du stick, que le monde entier s’emballe pour ce nouvel accessoire dédié au vagin… et au confort intime.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Awkward Essentials (@awkwardessentials)

Le stick à gouttes, comment ça marche ?

Doté d’une éponge, le « dripstick » absorbe les sécrétions vaginales et le sperme après le rapport. À première vue, il ressemble à un gros...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles