Qu'est-ce que l'autisme ?

Qu’est ce que l'autisme ?

En France, 700 000 personnes sont touchées par l'autisme : parmi elles, on compte 150 000 enfants âgés de moins de 15 ans.

L'autisme, c'est quoi ? Première chose à savoir : l'autisme n'est pas une maladie : " on n'attrape pas l'autisme comme on pourrait attraper une grippe ou une gastro-entérite : on naît autiste et on le reste " précise Florent Chapel, co-président de Autisme Info Service.

Selon la définition de la Haute Autorité de Santé (2010), l'autisme est un " trouble neurodéveloppemental ". En outre, depuis les années 1990, l'autisme est reconnu comme un " handicap " par la loi française.

S'il existe " autant d'autismes que d'autistes ", l'autisme est un trouble neurodéveloppemental qui se caractérise par 3 types de symptômes : des troubles du langage et de la communication, des troubles du comportement et sensoriels, et des troubles de la sociabilisation.

Quels sont les symptômes de l'autisme ?

On l'a dit : l'autisme est un trouble neurodéveloppemental qui se manifeste via 3 types de symptômes : on parle de " triade autistique ". Les symptômes de l'autisme sont les suivants :

Des troubles du langage et de la communication : l'enfant touché a des difficultés à communiquer, il s'exprime à travers des onomatopées, il répète des morceaux de phrases, il ne parvient pas à lire et/ou à écrire... Des troubles du comportement et sensoriels : l'enfant touché pique des colères, il a des gestes répétitifs, il présente des " manies ", il déteste ou adore les sons forts, il se colle aux écrans... Des troubles de la sociabilisation : l'enfant autiste ne recherche pas le contact social, il n'a pas la volonté d'aller vers autrui, il apprécie la solitude et la tranquillité, il cultive difficilement des liens amicaux...

Et aussi. Les enfants et adultes concernés par l'autisme souffrent souvent de symptômes associés – et, en particulier, de troubles gastriques (maux de ventre, gastrites...).

Quelles sont les causes de l'autisme ?

Attention ! " Certains psychiatres,

(...) Cliquez ici pour voir la suite