Qu'est-ce que le snow-storming, la tendance de cet hiver pour envoyer balader les injonctions amoureuses ?

Tony Ross / Unsplash

Pour se défaire des relations toxiques, des réunions familiales et des fêtes de fin d’année qui poussent les célibataires à se mettre en couple, et celleux qui le sont déjà à s’accrocher à leur moitié, une tendance amoureuse semble se dessiner. Nommée “snow-storming” - ou tempête de neige - par l’application de rencontres Wingman, comme l’explique Stylist, cette tendance amoureuse pousse le cobwebbing encore plus loin, demande beaucoup de courage et va à l’encontre des injonctions amoureuses. Explications.

Alors qu’on parle désormais de l’hiver comme de la “cuffing season” – littéralement la “saison des menottes”, les célibataires rappelant leurs crush ou ex et se jetant à cœur perdu dans des relations vouées à l’échec afin de se tenir chaud et de ne pas passer les fêtes seul·es –, Wingman met en lumière la tendance inverse : le snow-storming. Tina Wilson, fondatrice de Wingman, explique à Stylist : “un·e snow-stormeur·euse ne va pas juste se débarrasser d’un vieil amour ou faire le ménage dans ses relations toxiques passées, iel va se débarrasser aussi de sa relation actuelle”.

Sur le même sujet : ⋙ Les conseils de thérapeutes pour “bien rompre”Single-bilities : quel est ce phénomène qui frappe les célibataires à l'approche des fêtes ?

En pleine “cuffing season” donc, on parle de snow-storming lorsqu’une personne prend au contraire la décision de devenir ou de rester célibataire. Cette tendance amoureuse peut avoir lieu pour plusieurs raisons : parce qu’on se rend compte que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Infidélité : voici la qualité la plus prisée par les femmes pour choisir leur amant
Psycho : c’est quoi “la méthode triangle”, cette technique qui permettrait de provoquer le coup de foudre ?
Amour : qu'est-ce qui se cache derrière le hashtag #teamendive devenu viral sur les sites de rencontre ?
La science a tranché : voici le mensonge le plus susceptible de détruire votre couple
"Je ne suis pas l'archétype de la masculinité" : Fary nous parle couple, amour et injonctions