Qu'est-ce que le syndrome éolien, reconnu par la justice pour la première fois ?

·1 min de lecture

Depuis six ans, un couple belge installé dans le Tarn se bat pour faire reconnaître ses maux depuis l'installation d'éoliennes à proximité de sa propriété. En 2008 et 2009, plusieurs éoliennes sont installées entre 700 mètres et 1300 mètres de distance de leur ferme, informe France Bleu.

Saignements du nez, fatigue, maux de tête...

Fatigue, maux de têtes, modification du rythme cardiaque, nausées, saignements du nez ou encore sommeil altéré : le couple se plaint depuis cette installation de nombreux troubles qui selon eux, seraient liés aux éoliennes. Pour l'heure, aucune étude scientifique n'a reconnu d'impact sur la santé. Mais un sondage paru en 2018 dans la revue Energy Policy évoquait déjà des symptômes physiques et psychologiques chez 16% des riverains d'un parc éolien de Basse-Saxe.

Mais l'Organisation mondiale de la santé souligne qu'il y a des "des preuves plus concrètes des effets du bruit ambiant sur l'appareil cardiovasculaire et le métabolisme". Les associations qui se battent contre les éoliennes évoquent que ces conséquences pourraient aussi toucher les animaux.

Pour la première fois en France, la cours d'appel de Toulouse a reconnu un "syndrome lié aux éoliennes" à ce couple, qui avait fini par déménager tant les nuisances étaient fortes. Les riverains sont dédommagés de 128 000 euros.

Sources : France Bleu, OMS.

Lire aussi :

  • Vivre près d'un parc éolien : quelles conséquences ?

  • Insomnie : comment le bruit perturbe les cycles

Lire la suite sur Topsante.com

Boire de l'eau en contact avec de l'amiante peut-il être dangereux pour la santé ?
Pass sanitaire désactivé sans la 3e dose : quel délai ?
Vaccin Covid : quel est le délai entre la 2e et la 3e dose ?
Inhalateur : les modèles les plus efficaces
DIRECT Covid-19 en France ce 10 novembre : chiffres, annonces de Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles