Qui est Blandine Bellavoir, la star de la nouvelle série sur l'affaire du petit Grégory ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
LA ROCHELLE, FRANCE - SEPTEMBER 16: Blandine Bellavoir attends the photocall for "Une affaire française" during the Fiction Festival - Day Three on September 16, 2021 in La Rochelle, France. (Photo by Sylvain Lefevre/Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'affaire du petit Grégory, ce petit garçon retrouvé noyé il y a maintenant 27 ans, continue à fasciner le grand public. Et après l'adaptation de cette sombre histoire en série-documentaire sur Netflix, c'est au tour de TF1 de sortir sa version ce lundi 20 septembre 2021. Avec à l'affiche, Blandine Bellavoir, qui incarne la mère du petit garçon disparu.

Nouveau programme événement sur TF1, qui compte décidément capitaliser sur cette rentrée pour attirer un maximum de téléspectateurs. Alors que la grille de programmes de la chaîne est déjà bien remplie, avec notamment Koh-Lanta le mardi, Danse avec les stars le vendredi et The Voice le samedi, les lundis de la chaîne seront désormais consacrés à la mini-série Une affaire française. Cette dernière retrace la sombre affaire du petit Grégory en format fiction, avec un gros casting : Michaël Youn, Guillaume Gouix, Guillaume de Tonquédec et Blandine Bellavoir.

Une carrière sur le petit écran.

Blandine Bellavoir fait partie des visages bien connus du petit écran français. Actrice et mannequin originaire de Malestroit dans le Morbihan, elle a fait ses armes sur les planches du théâtre, avant de décrocher le rôle qui va la faire connaitre du grand public. Elle est en effet l'une des anciennes stars de la série populaire Plus Belle la Vie : elle incarnait le personnage de Sonia Escudier dans les saisons 4 à 6. Elle a par la suite enchaîné les rôles qui lui ont permis de se faire connaître.

La comédienne a notamment incarné le personnage d'Alice Avril dans la série Les petits meurtres d'Agatha Christie, mais aussi fait des apparitions dans Cherif ou encore dans Coup de foudre à Bangkok avant de décrocher l'un des premiers rôles d'Une affaire française.

Elle ne connaissait pas l'affaire avant de se lancer dans le projet

Même si l'affaire du petit Grégory a marqué la France entière, Blandine Bellavoir confie être passée totalement à côté. Interrogée par Ouest France, elle explique : "Je ne connaissais pas bien l’affaire quand on m’a proposé le rôle. Quand j’ai vu le visage de ce petit garçon, que j’ai compris que c’était sordide, je n’avais pas du tout envie d’y aller." Il faut dire que durant son enfance, ses voisins ont connu eux aussi un drame sordide : "La sœur aînée de ma voisine, avec qui j’étais à l’école, est sortie un soir sans le dire à ses parents, on ne l’a jamais retrouvée. J’ai grandi avec ça, et j’ai commencé par répondre que je n’étais pas sûre de prendre le rôle." 

Mais finalement, elle a décidé de se lancer : "J’ai accepté parce que je trouve que le scénario se trouve au bon endroit. Il est hyperfactuel, sans parti pris. Cela donne une telle puissance à l’histoire. La force de cette série, telle qu’elle est produite et réalisée, est de mettre de l’empathie dans une société qui en a de moins en moins. Derrière les noms, elle rappelle qu’il y a des personnes."

Une interprétation qui pourrait faire polémique

Dans les colonnes de Télé 7 Jours, Blandine Bellavoir a par ailleurs affirmé : "Je ne connais pas Christine Villemin et je ne la connaitrais jamais. J’espère simplement que si elle tombe sur la série deux secondes, je serai à la hauteur de ces deux secondes. C’est une responsabilité tellement forte un rôle comme celui-là que j’ai eu peur. Ce qui est arrivé au couple Villemin, c’est le pire drame au monde. Et ces gens existent toujours. Il fallait être à la hauteur."

Reste à savoir si Christine Villemin sera convaincue par sa performance. Marie-Christine Chastant-Morand, l'avocate de Christine et Jean-Marie Villemin, a en effet confié à Télé-Loisirs : "Il n'y a eu aucune démarche de la part de TF1, de la production, ni de quiconque, que ce soit vis-à-vis de Christine et Jean-Marie Villemin directement, ou de notre équipe d'avocats. Nous n'avons pas participé, nous n'avons pas vu la série, nous sommes mis devant le fait accompli. Maintenant, nous n'avons pas vu la fiction, donc nous attendons de voir." La chaîne a en effet pris le parti de ne rien demander à personne pour ne pas "entraver la liberté de création et la liberté de point de vue" de la série.

Ce contenu peut également vous intéresser :

A LIRE AUSSI

>> "Une affaire française" : les parents du petit Grégory réagissent à la série de TF1

>> Une affaire française : "Nous n'avons pas participé, nous n'avons pas vu la série, nous sommes devant le fait accompli"… L'avocate de Christine et Jean-Marie Villemin s'exprime

>> "Une affaire française" (TF1) : découvrez le prestigieux casting de la série sur l'affaire Grégory - PHOTOS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles