• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sophie Marceau et François Ozon amusés par le lapsus coquin de Yann Barthès

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l'affiche de Tout s'est bien passé - dans les salles obscures le 22 septembre 2021, Sophie Marceau était sur le plateau de Quotidien, jeudi 16 septembre 2021 afin d'en faire la promotion. L'actrice de 54 ans était accompagné du réalisateur du long-métrage François Ozon. Yann Barthès heureux de recevoir ces deux invités, commence son interrogatoire. "Enfin... Enfin réunis. François, ça fait combien de temps que vous aviez envie de Sophie ?" demande-t-il au cinéaste avant de se rendre compte de sa bourde et de se raviser, gêné : "Euh... De tourner... de travailler avec Sophie !". Le lapsus décontenance quelque peu les trois protagonistes, d'autant plus qu'il ne s'agit pas là de la première bévue dans l'émission de TMC.

Heureusement pour l'animateur du groupe TF1, François Ozon et Sophie Marceau - qui a également réagi à la disparition de Jean-Paul Belmondo, n'ont pas mal pris son erreur. "Depuis mes 13 ans, depuis que j'ai vu La Boum... Enfin peut-être même avant parce que je l'ai peut-être vu plus jeune", répond le réalisateur d'Été 85, amusé. La réaction de Sophie Marceau n'a pas manqué : "T'étais précoce comme garçon !", a-t-elle lancé, avec le sourire. Plus de peur que de mal, donc !

En réalité, François Ozon souhaitait collaborer avec Sophie Marceau depuis de nombreuses années. La jolie brune avait, par ailleurs, refusé à quatre reprises de tourner dans l'un de ses films. En 2019, dans La Bande Originale de France Inter, François Ozon tentait un énième appel du pied. "C'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles