Règles : « La parole des sportives s'est libérée »

© James Marsh/Shutterstock/SIPA

La question des règles chez les sportives de haut niveau n'est désormais plus taboue : entraîneurs et instances dirigeantes se sont emparé du sujet, tant pour des questions de performance que pour des considérations de bien-être mental et physique.

« Porter un short blanc, ce n'est pas pratique quand on a ses règles » : avec cette phrase, l'attaquante de l'équipe d'Angleterre de football Beth Mead a permis une prise de conscience inédite en plein Euro féminin sur un sujet jusqu'à présent peu évoqué. Mead a aussitôt reçu le soutien d'autres sportives, comme la capitaine des Bleues Wendie Renard : « S'ils [Nike, équipementier partagé avec les Anglaises, ndlr] peuvent faire de même pour nous, ce serait cool », avait-elle répondu en conférence de presse, évoquant la demande des Lionesses de changer de couleur de short.

Lire aussi >> Le sport est-il compatible avec les règles ?

L'Insep (Institut national du Sport, de l'expertise et de la performance) a ainsi publié en avril un guide de 32 pages intitulé « Les cycles, les règles, la contraception et la performance ». Écrit par Carole Maître, gynécologue à l'Insep et vice-présidente de la commission médicale du CNOSF (Comité national olympique et sportif français), il répond à onze questions, dont « Suis-je moins performante lors de certaines périodes du cycle ? » ou « Qu'est-ce que je risque à ne pas avoir mes règles ? ».

« La triade de la sportive »

« Les règles peuvent être un problème si elles sont négligées, mais si c'est bien géré, ce n'est pas incompatible avec une carrière de sportive », avait affirmé la docteure Laure Jacolot dans un entretien à Ouest-France en mars 2018. « En période de règles, l'état...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles