Comment réchauffer les blinis ?

Tout savoir sur les blinis maison

La recette russe de base des blinis maison est très rapide et facile à réaliser. Elle ne nécessite que quelques ingrédients de base, et vous prendra seulement quelques minutes. Prenez un pot de yaourt nature, que vous pourrez ensuite utiliser comme doseur pour le reste des ingrédients. Mélangez le yaourt nature, un œuf, un pot de farine, un demi-sachet de levure chimique et une pincée de sel dans un récipient. Combinez bien tous les ingrédients, et faites en sorte que la pâte soit bien lisse, puis mettez-la à reposer au réfrigérateur pendant environ une heure. Utilisez ensuite une poêle qui n’accroche pas (vous pouvez également trouver des poêles spéciales blinis). Faites préchauffer la poêle avec un peu de beurre, puis formez des petits tas de pâte de la taille que vous souhaitez. Lorsque vous voyez des petits trous se former sur la surface de vos blinis, retournez-les sur l’autre face. Laissez cuire 5 minutes de plus. Servez immédiatement, ou réchauffez vos blinis au moment de passer à table. Vous pouvez également préparer la pâte en avance, la conserver au réfrigérateur, et cuire vos blinis au dernier moment.

⋙ Voir aussi : nos meilleures recettes de blinis pour des apéros moelleux

Comment faire réchauffer des blinis au four ?

Si vous avez préparé vos blinis en avance, il va falloir les réchauffer avant de les servir. Vous pouvez également acheter vos blinis déjà prêts en grande surface : vous devrez aussi les réchauffer. Attention, il ne faut pas qu’ils s’assèchent, sinon la texture sera plutôt désagréable en bouche. Commencez par préchauffer votre four à 180 °C. Recouvrez votre plaque de cuisson de papier aluminium, déposez vos blinis dessus, puis recouvrez à nouveau avec du papier aluminium. Cela évitera qu’ils se dessèchent dans le four. Laissez-les au four pendant environ 5 à 6 minutes, puis servez-les immédiatement.

⋙ Blinis sans gluten : nos conseils et recettes pour les réussir

La technique pour réchauffer des blinis au grille-pain

(...) Cliquez ici pour voir la suite