Réduire le nombre de bénévoles sans faire de déçus, le casse-tête des Vieilles Charrues

·1 min de lecture

Si les Vieilles Charrues ont pu assurer cette année dix soirées de concerts, qu'Europe 1 vous a fait vivre du 8 au 18 juillet, c'est notamment grâce à ses bénévoles. Mais avec trois artistes par soir au lieu de 15 par jour et 5.000 festivaliers maximum contre 80.000 habituellement, le festival a dû revoir son recrutement à la baisse : 350 volontaires étaient mobilisés chaque jour, contre 1.400 par jour en 2019. Cette année-là, ils avaient été au total 7.145 à participer au bon fonctionnement des Vieilles Charrues.

>> Vivez les Vieilles Charrues avec Émilie Mazoyer sur Europe 1 du 8 au 18 juillet

"Les plus déçus sont ceux qui habitent le plus loin"

"On a laissé personne de côté", assure pourtant Adèle Renazeau, la salariée de l'association des Vieilles Charrues responsable des bénévoles. "Beaucoup de nos bénévoles habituels voulaient absolument retrouver l'ambiance du festival cette année".

Pour décevoir le moins de monde possible, le festival a privilégié les habitués les plus anciens. Il a aussi accueilli le bénévole disponible une seule journée seulement, alors qu'elle demande habituellement un engagement de quatre heures par jour, sur trois jours. Un changement qui a permis de faire venir plus de monde.

>> LIRE AUSSI - Vieilles Charrues : que mangent les artistes avant de monter sur scène ?

L'absence de camping cette année a aussi réduit le nombre de candidats. "Les plus déçus sont ceux qui habitent le plus loin", explique Adèle Renazeau. "Certaines associations...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles