La réforme des retraites pénalisera les femmes (et même les ministres l'admettent)

La réforme des retraites pénalisera les femmes (et même les ministres l'admettent) - Abaca
La réforme des retraites pénalisera les femmes (et même les ministres l'admettent) - Abaca

Les femmes devraient être les grandes sacrifiées de la réforme des retraites. C'est ce qu'ont reconnu à demi-mort plusieurs ministres.

Le projet de réforme des retraites souhaité par le gouvernement, reculant l'âge de départ à la retraite à 64 ou 65 ans à partir de 2030, soulève la question de l'égalité femmes-hommes en France. Cette réforme nous confronte à des disparités déjà très visibles, comme les inégalités salariales : les salaires des femmes sont inférieurs en moyenne de 22% à ceux des hommes, d'après les chiffres de l'Insee. Et comme le démontre l'étude d'impact transmise au gouvernement ce lundi 23 janvier, le recul de l'âge légal de départ à la retraite concernera davantage les femmes que les hommes.

Ainsi, le recul de l'âge de départ à 64 ans obligera effectivement les femmes nées en 1972 à travailler en moyenne sept mois de plus, et, les hommes du même âge... cinq mois. Comme le précise le Huffington Post, cet écart déjà net serait beaucoup plus considérable pour la génération née en 1980. Les femmes correspondant à cette tranche d'âge devront effectivement travailler huit mois de plus. Et les hommes ? Quatre.

À l'issue du Conseil des ministres où la réforme des retraites a été présentée, le ministre du Travail Olivier Dussopt a ainsi reconnu à demi-mot le caractère inégalitaire de ce projet de réforme, qui pourrait davantage pénaliser les femmes. "Les inégalités de retraite que l'on constate entre les hommes et les femmes ne sont pas liées au système des retraites en lui-même, mais aux différences de carrières professionnelles entre les hommes et les femmes", a ainsi...

Lire la suite


À lire aussi

Erotisme, féminisme, série noire : 6 romans qui bousculent pour bien passer l'hiver
Ce thriller érotique sera le prochain film choc de Netflix (et on a hâte)
Etes-vous un "parent éléphant" ?