Réforme des retraites : ces seniors qui seraient obligés de travailler plus longtemps que prévu… à quelques mois du départ

Bruno Bebert / Bestimage

Le temps du repos devra encore attendre pour ces seniors français. Et pour cause, le gouvernement a annoncé mardi 10 janvier 2023, son souhait de reculer l’âge légal de départ à la retraite, à 64 ans tout en prévoyant une accélération de l’allongement de la durée de cotisation. Ainsi les Français nés entre 1961 et 1966, devront être amenés à cotiser encore quelques trimestres. Une annonce qui a complètement chamboulé l’organisation de certains actifs seniors. En effet, ces derniers commençaient à envisager leur retraite prochaine, et nombreux d’entre eux préparaient de manière active cette nouvelle étape tant attendue, qui apparemment, sera encore retardée. Inquiets et en colères, de nombreux Français sont attendus dans les rues des grandes villes, pour contester cette nouvelle réforme. Si les syndicats ont commencé à organiser la mobilisation du 19 janvier 2021, de son côté France Info a recueilli des centaines de témoignages après avoir lancé un appel sur le sujet.

Vendredi 13 janvier 2023, France Info a donc indiqué avoir reçu "près de 600 réponses". Parmi elles, quelques-unes sont ressorties, dans lesquelles les sentiments communs qui en ressortent sont la trahison et l’injustice. L’un d’eux a expliqué avoir réalisé toutes les démarches nécessaires pour sa future retraite, mais voit son projet s’éloigner : "c'est pénible de se dire qu'à un an de la retraite, on ne peut pas savoir quand on va pouvoir partir. J'ai un sentiment d'injustice par rapport à mon corps de métier". Une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite