Réforme des retraites : combien de temps les femmes devraient-elles travailler de plus que les hommes ?

Pixabay

La réforme des retraites va davantage pénaliser les femmes que les hommes. Avec le report de départ de 62 à 64 ans, elles vont devoir travailler en moyenne sept mois de plus, contre cinq moins supplémentaires pour les hommes, d'après une étude d'impact révélée par France Inter, lundi 23 janvier 2023. Ce document accompagne le texte du projet de loi du gouvernement, déjà présenté en Conseil des ministres, et étudié à l'Assemblée nationale dès le lundi 30 janvier 2023, veille de l'appel à la grève nationale interprofessionnelle. La réforme va créer des inégalités dans l'accès à une pension à taux plein, en fonction de l'âge moyen auquel les uns et les autres ont commencé à travailler. À titre d'exemple, les femmes nées en 1972 devront travailler neuf mois supplémentaires, alors que leurs homologues masculins de la même génération n'auront que cinq mois de cotisations de plus à honorer. Une écart de quatre mois, qui baisse à un mois pour la génération de 1962.

Avec la réforme des retraites, les hommes nés en 1980 devront travailler quatre mois de plus qu'avec le système actuel. Or, les femmes nées cette même année devront elles travailler huit mois de plus. "Aujourd'hui, il y a un certain nombre d'assurées femmes qui partent à la retraite de manière anticipée par rapport aux hommes, parce qu'elles tirent bénéfice des majorations de durée de cotisation au titre de la maternité", a expliqué le ministre du Travail Olivier Dussopt, d'après des propos repris par TF1info, mardi 24 janvier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite