Régime 100% soupe : les 3 principaux dangers de cette diète extrême

Tout le monde a déjà entendu parler du célèbre (et décrié !) régime soupe aux choux. Il en existe plusieurs versions, mais le principe reste toujours le même : manger de la soupe aux choux pendant 3 à 7 jours, en y associant - ou pas - d'autres aliments. Le régime soupe part du même principe et consiste à manger des légumes sous forme liquide pendant plusieurs jours.

Si la consommation de soupe peut être intéressante lorsqu'elle est associée à d'autres aliments et permet une alimentation variée, la monodiète à base de potages peut quant à elle avoir des conséquences néfastes sur la santé.

Danger n°1 : les carences

Une femme entre 18 et 40 ans a besoin de 1 800 calories par jour pour être en forme et en bonne santé. Une alimentation variée incluant des protéines, des glucides, des sels minéraux ou encore des vitamines est également nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme.

Problème : le régime 100% soupe n’apporte que 500 à 1 000 calories par jour tout au plus, car le principe est de ne consommer que des légumes. Et s’ils sont bons pour la santé, ces aliments ne suffisent pas à couvrir nos besoins !

Le fait de manger uniquement de la soupe peut ainsi créer des déficits en protéines, en glucides ou encore en lipides. Des carences qui ne sont pas sans conséquences, puisque les protéines contiennent des acides aminés, à l’origine de synthèse des anticorps, du renouvellement cellulaire, de l'équilibre hormonal, ou encore de la fonction enzymatique, qui permet de bien digérer.

Les glucides ont également une fonction essentielle : ils constituent la principale source d'énergie du cerveau. Un régime pauvre en glucide oblige donc l'organisme à puiser dans ses réserves, ce qui peut avoir un impact sur la mémoire, engendrer des troubles de la concentration ou encore être à l'origine de malaises hypoglycémiques.

Les lipides, quant à eux, ont un rôle important à jouer sur le cerveau, puisqu'ils entrent en jeu dans le mécanisme de transmission des signaux entre les neurones.

Danger

(...) Cliquez ici pour voir la suite