Régime FODMAPs : pas si compliqué que ça

·1 min de lecture

Etape 1 : on identifie les FODMAPs

Les FODMAPs se retrouvent dans de très nombreux aliments (fruits et légumes, céréales, produits sucrés… ). Ces glucides se décomposent en plusieurs familles. Les 6 principales :

  • Les fructanes et les galacto-oligosaccharides (ou GOS) : très présents dans les légumes et les céréales.

  • Le lactose : présent dans les produits laitiers.

  • Les galactanes : on les trouve dans les légumes, les légumineuses et les fruits à coques.

  • Le fructose : en excès, il devient problématique (sa tolérance dépend du ratio fructose/glucose de l'aliment).

  • Les polyols (sorbitol et mannitol) : présents dans les fruits, les produits sucrés ou avec édulcorants et les liqueurs.

Ces six familles sont responsables des troubles digestifs qui gâchent la vie de celles et ceux qui souffrent du syndrome de l'intestin irritable. Mais il ne s'agit pas de les supprimer définitivement de notre alimentation. Étant donné qu'elles sont présentes dans de très nombreux aliments, une mesure si radicale entraînerait des carences importantes.

Etape 2 (semaine 1 à 4) : on les supprime

La bonne tactique ? Supprimer tous les aliments riches en FODMAPs et respecter les seuils maximums de FODMAPs calculés par les chercheurs qui ont mis au point la méthode pour n'éliminer aucune classe d'aliments. "Les seuils préconisés permettent de continuer à consommer des aliments qui contiennent un peu de FODMAPs tout en évitant les symptômes du syndrome de l'intestin (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Minceur : comment composer une soupe light et rassasiante ?
Perte de poids : ça commence dès le petit-déjeuner
Prix Top Santé : 3 questions à Vitalco
Le régime Comme J’aime, comment ça marche vraiment ?
9 astuces ludiques pour perdre 100 calories
12 recettes de boissons détox