Régime Keto : que vaut cette méthode tendance pour perdre du poids ?

·1 min de lecture

Faire l'impasse sur les sucres et, en contrepartie, manger beaucoup de gras : cette méthode amincissante fait actuellement le buzz. A tort ou à raison ? Décryptage.

L'injonction numéro un du régime keto peut surprendre, et pour cause : il s'agit de supprimer presque toute consommation de sucres, alors qu'« une personne mange en moyenne entre 200 et 400 g de glucides par jour. Cela sert de carburant au cerveau, qui consomme 140 g de glucose par jour », explique le Dr Jean-Michel Lecerf, chef du service de nutrition à l'Institut Pasteur de Lille.

Sans cet apport, l'organisme va devoir chercher de l'énergie ailleurs, et c'est bien l'objectif. Pendant quelques heures, il va puiser dans les réserves de glucides situées dans le foie et les muscles. « Ensuite, durant quelques jours, il va récupérer les acides aminés présents dans les muscles et les envoyer dans le foie pour que celui-ci fabrique du sucre, poursuit le médecin. Ce procédé est mauvais pour la santé, car il entraîne une perte musculaire. »

Fonte des graisses garantie

Cependant, dans un troisième temps, un système inédit se met en place : les graisses du corps sont directement utilisées pour produire des corps cétoniques : des substances qui vont nourrir le cerveau. On parle de régime cétogène. L'état de cétose – détectable avec des bandelettes de test urinaire – est alors atteint et permet de perdre du poids, puisque la graisse est devenue un carburant. Mais, afin que ce nouvel équilibre se maintienne, une diète stricte basée sur le gras s'avère indispensable. Au quotidien, il faut composer ses menus de 80 % de graisses, pas plus...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles