Voici les régions où vous avez le plus de chances de gagner à l'EuroMillions

C’est le rêve de tout joueur : remporter un jackpot de plusieurs millions d’euros. En plus du Loto, c’est ce que propose le jeu de loterie européen, l’EuroMillions. Mais il y a malheureusement très peu de gagnants, et les chances de gagner sont minces : une chance sur 139 838 160 de remporter le jackpot avec un bulletin de jeu simple. Mais parmi les neuf pays qui participent à cette loterie européenne (Royaume-Uni, Espagne, Portugal, Belgique, Irlande, Autriche, Suisse et Luxembourg), c’est en France qu’il y a le plus de chances de l’emporter, selon la Française des Jeux (FDJ).

En effet, depuis 18 ans qu’il existe, la FDJ a redistribué quatre milliards d’euros à 118 Français. Derrière, le Royaume-Uni et l’Espagne talonnent la France, avec respectivement 115 et 114 gagnants, relaie Pleine Vie. Le plus gros gain a d’ailleurs été remporté en France (Tahiti) en 2021 : 220 millions d’euros. En 2022, la Française des Jeux a publié des statistiques sur ces «grands gagnants», mais aussi régionalement avec les gagnants de tout rang confondu (gros gains et jackpots). Alors, où jouer pour espérer l’emporter ?

Selon ces statistiques, c’est en Île-de-France qu’il y a le plus de chances. Du moins, c’est la région parisienne qui comptabilise le plus grand nombre d’heureux élus (vingt-trois), soit 17 % du total. La Provence-Alpes-Côte d’Azur arrive derrière (quatorze), puis la Bourgogne-Franche-Comté (onze). À l’opposé, il y a eu très peu de gagnants dans le Centre-Val de Loire, les Pays de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le jeu «La Bouteille infernale» retiré immédiatement de la vente après la découverte de cartes «inadaptées aux enfants»
Jeu vidéo : les créateurs français ont désormais autant la cote dans l’Hexagone qu’à l’étranger
PEE : attention au blocage de votre épargne salariale après votre départ à la retraite
PEE : attention au blocage de votre épargne salariale après votre départ à la retraite
Succession : un testament assure-t-il à votre compagnon le droit de rester dans votre logement ?