Régis ("Koh-Lanta") : son ancien employeur répond aux menaces le visant

Depuis la diffusion de l'émission de Koh-Lanta du vendredi 8 mai 2020, Go Sport France est assailli de messages d'injures et de menaces de mort à l'encontre de son ancien employé, Régis. À tel point que l'entreprise a dû prendre la parole sur Twitter pour mettre les choses au clair.

Depuis le départ de Sam de l'aventure, certains candidats de Koh-Lanta vivent un enfer. Victimes de menaces de mort, d'injures, ou d'autres tentatives d'intimidation, ils sont de plus en plus nombreux à témoigner de leur calvaire sur les réseaux sociaux. C'est Inès qui avait pris la parole en premier afin de dénoncer ce dont elle était victime au quotidien. En larmes, l'infirmière toulousaine s'était adressée directement aux haters qui la harcelaient depuis des jours. "Les nerfs lâchent parce que je ne peux pas me défendre, vous n'êtes pas en face de moi, ça part tellement loin.", avait-elle lancé. La jeune candidate avait très vite été soutenue par Denis Brogniart. "Ça me met dans une colère ! avait-il confié au Parisien. Ça me rend dingue, non seulement les insultes qui sont inqualifiables, c'est de la barbarie à l'état pur, mais ce qui rend fou, c'est l'anonymat des auteurs."

Des messages d'une violence inouïe

Dernièrement, c'est Régis qui a été victime de menaces d'une "violence inouïe", proférées par des internautes anonymes. "Je reçois des menaces incitant à égorger et violer mes enfants, des appels à passage à tabac de mon fils de 12 ans en précisant le lieu de son collège, je ne l'accepterai jamais", a-t-il révélé à nos confrères de Télé Loisirs. Tout est allé tellement loin que même son ancien employeur, GO Sport France, victime collatérale de ce déferlement de haine, a dû prendre la parole sur Twitter afin de tenter d'endiguer la chose. "Depuis hier soir, nous recevons de nombreux messages suite à la diffusion de l'émission Koh-Lanta et de la participation de Régis", peut-on lire sur le réseau. L'enseigne a tout d'abord tenu à souligner que Régis ne travaillait plus avec elle depuis des mois. Puis, elle a tenu à manifester son soutien à son ancien collaborateur. Récemment, la société de production du jeu, ALP Productions, avait annoncé qu'elle allait saisir le procureur de la République. Le candidat a quant à lui révélé à Télé Loisirs avoir porté plainte de son

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :