Réouverture des écoles : « il y a plus de risques à rester chez soi que d’aller à l’école » affirme le ministre de l’Éducation nationale

Ophélie Daguin

Depuis le 12 mai, les écoliers français retournent progressivement à l’école. Face à l’inquiétude des parents, le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, a tenu à les rassurer, tant bien que mal, au micro d’Europe 1.

C’est une des principales sources d’inquiétudes après l’annonce du déconfinement. Depuis le mardi 12 mai, les établissements scolaires rouvrent progressivement, en commençant par les crèches, les maternelles et les primaires, dans la limite de groupes de 10 à 15 élèves. Le tout sur la base du volontariat. Mais reprendre le chemin de l’école effraye bon nombre de parents qui ont peur de voir leurs enfants être contaminés par le Covid-19. « Ce qu’a dit la Société de pédiatrie française et de nombreux pédiatres et scientifiques, c’est qu’il y a plus de risques à rester chez soi que d’aller à l’école, a affirmé le ministre de l’Éducation nationale, sur les ondes d’ Europe 1, lundi 11 mai. Il faut évidemment être prudents, c’est pourquoi nous avons mis en place des protocoles sanitaires très stricts, poursuit-il. Le risque zéro n’existe pas ». Afin de justifier ses propos, Jean-Michel Blanquer a tenu à rappeler qu’ « aucun problème n’a été noté » lorsque les enseignants ont accueilli les enfants des personnels soignants, durant la période de confinement. « Vous avez des soins qui ne sont pas faits actuellement, des enfants qui ont des problèmes alimentaires, des enfants qui connaissent des violences intrafamiliales (…) L’école, ce n’est pas quelque chose de secondaire. Il faut être attentif à ne pas faire de dégâts sur une génération entière en la laissant six mois sans école », lance-t-il.

Les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi