Pas de réponse à un mail ou un texto, mais pourquoi ?

Valérie Josselin

L'absence de réponses à nos messages est devenue pour bon nombre d'entre nous source de stress. Pour la première fois, une enquête mesure ce phénomène. Chiffres à l'appui.

En tant que spécialiste du bonheur, la conférencière franco-danoise Malene Rydahl sait que ce n'est ni l'argent, ni la beauté, ni le succès qui nourrissent notre bien-être, mais la qualité de nos relations à autrui. Problème : la gestion des messages sur notre mobile ou notre ordinateur devient un casse-tête ! « Chaque fois que j'ai évoqué la question entre amis, tout le monde se sentait concerné, rapporte l'auteure de Je te réponds… Moi non plus (Flammarion). Il n'existait pourtant aucune donnée précise sur le sujet. J'ai donc commandé un sondage au cabinet Occurrence auprès de 3 000 personnes dans six pays*. Résultat : non seulement la non-réponse est un phénomène généralisé – 72 % des sondés déclarent ne pas répondre à certains messages professionnels, 64 % dans le contexte amical et/ou familial, et 60 % dans le contexte sentimental ! –, mais 60 % disent en souffrir, se sentant “humiliés”, “rejetés”, “pas respectés”… »

Dans la majorité des cas, elle est involontaire

Les chiffres donnent le tournis : 300 milliards de mails sont envoyés chaque jour… auxquels s'ajoutent plus de 6 000 mil-lards de SMS et 22 000 milliards de messages WhatsApp échangés par an. Nous serions plus d'un sur trois à recevoir plus de 50 messages par jour, et 10 % plus de 200 ! « Dès lors, impossible de répondre à toutes les sollicitations », souligne Malene Rydahl. En prendre conscience évite d'en vouloir au...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi