• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nathalie Marquay déclare que Jean-Pierre Pernaut s'est marié avec elle "pour son cul"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nathalie Marquay et Geneviève de Fontenay n'iront certainement pas dîner ensemble. Lundi 13 septembre 2021, invitée de l'émission L'instant Deluxe en ligne sur le site Télé Star Play, l'ancienne présidente du Comité Miss France n'avait pas hésité à tacler son ancienne protégée. La presque nonagénaire avouait ne pas comprendre pourquoi le journaliste Jean-Pierre Pernaut avait épousé la reine de beauté 1987. "J'ai l'impression qu'il a épousé surtout son écharpe. Parce qu'après l'avoir entendu l'autre jour, ce n'est pas possible qu'elle soit à son niveau. Parce que quand même... Elle arrive dans une maison magnifique, avec de l'argent et tout. Son avenir est assuré. Et c'est l'écharpe hein... Sans l'écharpe, elle n'en serait pas là", avait-elle lancé auprès de Jordan Deluxe.

Suite à ces déclarations, Nathalie Marquay a tenu à réagir dans une une interview exclusive accordée à Femme Actuelle, mardi 14 septembre : "Avec Jean-Pierre, on a explosé de rire. En déconnant, je lui ai même dit : ‘Tu te rends compte, tu as choisi l’écharpe… mais 14 ans après mon élection ! Je pense que tu aurais pu avoir une Miss France encore plus jeune que moi’", nous a-t-elle raconté. Et d'ajouter, hilare : "C’est clair que ce n’est pas pour l’écharpe, mais plus pour mes belles fesses dans la robe moulante et sexy que je portais la première fois qu’il m’a vue !"

Des propos que la chroniqueuse de Cyril Hanouna a par ailleurs répétés dès le lendemain, sur le plateau de Touche pas à mon poste. Si Benjamin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles