La République en Marche perd sa majorité à l'Assemblée nationale

Irène Ahmadi
Richard Ying et Tangui Morlier via Wikipédia

Des députés LREM ont quitté La République en Marche pour se rassembler autour d'"Ecologie, Démocratie, Solidarité". Ce neuvième et nouveau groupe a été "déposé officiellement à l'Assemblée nationale", ont indiqué ses membres fondateurs à l'AFP. Constitué de 17 députés macronistes et d'anciens marcheurs, sa création est un symbole fort qui traduit une fragilisation dans le parti présidentiel. La République en Marche (LREM) compte désormais 288 élus et perd sept de ses membres ainsi que la majorité absolue - son seuil étant fixé à 289 sièges. Mais, le parti présidentiel pourra compter sur ses alliés du MoDem (46 députés) et d'Agir (une dizaine d'élus), pour l'adoption de certaines lois.

Des personnalités marquées à gauche politiquement

Le grand écart souhaité par le gouvernement, entre un pan social et écologique d'une part et un libéralisme assumé de l'autre, n'a visiblement pas opéré. En témoigne la constitution de ce nouveau groupe constitué en majeure partie de personnalités marquées à gauche politiquement et qui avaient fait part de leur désaccord avec certaines décisions et actions politiques du gouvernement. C'est notamment le cas de Matthieu Orphelin, de Cédric Villani ou encore d'Aurélien Taché. L'ex-ministre de l'écologie Delphine Batho, en fait également partie.

Sans tarder et pour respecter les mesures sanitaires actuelles, "Ecologie, Démocratie, Solidarité" a organisé

Lire la suite sur lesinrocks.com