Comment réussir la cuisson du chou romanesco ?

·1 min de lecture

Chou d’origine romaine, le romanesco impressionne avec ses fleurettes géométriques et sa belle couleur vert pomme. Cousin du chou-fleur, il se cuisine aussi bien cru que cuit, chaud que froid.

Le chou romanesco est un légume d’été que l’on trouve sur les étals de juin à septembre.Pour bien choisir votre chou, observez d’abord sa couleur, il doit être bien vert. Si trop de fleurettes sont brunies ou noircies, c’est qu’il n’est pas tout frais. Retournez-le, les feuilles doivent être fermes et craquantes.

Bien entendu, comme le chou-fleur il est possible de le consommer cru. Mais riche en soufre, il peut causer des problèmes de digestion si vous avez l’estomac fragile.Comme le chou-fleur, nettoyez-le, découpez-le et servez-le cru accompagné d’une sauce au yaourt et aux herbes ou d’une sauce au curry. Vous pouvez également le manger cuit, mais froid, dans une salade par exemple.

Lavez votre chou à l’eau. Avec un grand couteau de cuisine, coupez les feuilles du chou. Ensuite, coupez les tiges des fleurettes en passant le couteau le long du tronc. Répétez l’opération jusqu'à arriver au sommet du chou. Retrouvez notre vidéo explicative de découpe d'un chou-fleur.

Plusieurs modes de cuisson s’offrent à vous :

Notre astuce : ne jetez pas le tronc et les feuilles ! En plus de les mettre dans une soupe, vous pouvez en faire une purée, ou les râper, comme des carottes. Le tronc peut aussi être cuisiné dans une poêlée, coupez le très finement pour qu’il cuise bien et dore dans la poêle. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles