Réveil en pleine forme : 16 astuces pour devenir du matin

Plongée dans un profond sommeil, en plein rêve, l’alarme sonne. Si certains bondissent du lit sans difficultés, d’autres repoussent sans cesse le moment fatidique avec le fameux bouton "snooze". Bien qu’ils souhaiteraient se prélasser plus longtemps au chaud sous la couette, les obligations de la vie leur imposent en général de se lever à une heure précise. En réalité, l’idéal serait de se respecter son rythme du sommeil et son horloge biologique. Si vous avez du mal à vous réveiller le matin, c’est la faute de la génétique. Mais vous pouvez aussi y remédier en adoptant quelques astuces pour vous lever tôt et du bon pied.

Avant de dormir

Le secret pour bien dormir et se réveiller sans problème, c’est de prendre de bonnes habitudes avant de se coucher.

Éviter les cafés et les thés

Les amateurs de café ne vont pas être ravis. La caféine et les excitants en général, notamment les thés et les boissons énergisantes, sont à éviter après 16h. Ils rallongent le temps d’endormissement, diminuent la durée de sommeil et augmentent les éveils nocturnes.

On oublie les écrans

Smartphones, tablettes, télés, ordinateurs sont à proscrire. Ces appareils émettent une lumière bleue, presque semblable à la lumière du jour. Elle perturbe fortement votre sommeil. Il vaut mieux donc les arrêter au moins une heure avant d’aller au lit.

Non aux repas lourds

Pour éviter d’être ballonné(e) et perturber votre sommeil, optez pour des diners légers, de préférence sans viande rouge. Au dîner, on privilégie les légumes, les crudités, le poisson, les produits laitiers contenant du tryptophane, un acide-animé qui favorise le sommeil. En outre, la digestion augmente la température corporelle, il vaut mieux ainsi dîner, dans l’idéal, deux heures avant de se coucher.

Maintenir une bonne température dans la chambre

Dix-huit degrés, c’est la température parfaite pour bien dormir. Une chambre à cette température favorise le sommeil et la respiration.

Préparer tout la veille

"Ne remettez pas au lendemain ce que

(...) Cliquez ici pour voir la suite