Rabih Kayrouz décrypte les six silhouettes de sa collection Haute Couture

Avec son regard couture, Rabih Kayrouz sublime le corps féminin comme personne. À l’occasion de la présentation de sa collection Haute Couture, le designer libanais nous décrypte les pièces qu’il a imaginé dans son atelier parisien. Ce lundi 5 juillet marque le début de la semaine de la Haute Couture, à Paris. Pendant cinq jours, les créateurs présenteront leurs nouvelles collections couture, à travers un défilé traditionnel ou un rendez-vous intimiste avec les professionnels du secteur, suivi d’une présentation digitale. C’est la deuxième option qu’a choisie Rabih Kayrouz. Le designer libanais, qui a dévoilé son court-métrage original à 18 heures, dit s’être finalement accommodé de ce nouveau format, initialement imposé par les restrictions dues à la crise sanitaire. « Finalement, je trouve que l’on perçoit mieux le vêtement à travers une photo ou une vidéo que lors d’un défilé. Lorsque l’on regarde le vêtement bouger à travers un écran, c’est comme si on l’avait chez soi. Mon but est de transmettre l’émotion que j’investis dans ma création et j’ai l’impression qu’avec une certaine mise en scène et une musique bien choisie, on transmet beaucoup », souligne-t-il. S’intéressant à la fonction primaire du vêtement plutôt qu’aux tendances, le créateur a souhaité retravailler les intemporels de sa marque façon couture. « Quand je dessine une collection, je ne pense pas à travers le prisme du prêt-à-porter ou de la couture. C’est en élaborant la pièce, en choisissant les tissus et en faisant quelques essais qu’elle se dirige vers l’un ou l’autre. À mes yeux, la couture n’est pas un fantasme de robes du soir inaccessibles, c’est un savoir-faire. C’est ce que j’ai voulu mettre en avant dans cette collection. » Une ligne que le créateur analyse pièce par pièce.Lire aussi : Les débuts de Gigi Hadid : comment le top a débuté sa carrière à l’âge de 2 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles