"Vous avez racheté les vestes de Valérie Pécresse" : la pique de Pascal Praud à Nadine Morano

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Valérie Pécresse n'en a pas fini d'être la risée du public. Après avoir échoué lors de l'élection présidentielle, la candidate avait fait parler d'elle pour son appel aux dons, lancé afin de rembourser ses frais de campagne. En moins de deux mois, elle est parvenue à récolter les cinq millions d'euros dont elle avait besoin. Cette initiative lui avait valu les railleries de nombre de politiques et d'internautes. Il semblerait que, malgré son absence de la scène politique depuis sa défaite, certains ont encore quelques plaisanteries en réserve. Mercredi 8 juin 2022, Nadine Morano était invitée dans L'Heure des pros pour parler de la fin de la vente des voitures thermiques. À la fin de son intervention, Pascal Praud n'a pas pu s'empêcher de la comparer à Valérie Pécresse, en raison de ses choix vestimentaires.

Lorsqu'elle a répondu positivement à l'invitation de l'animateur, Nadine Morano ne s'attendait pas à cette pique. La députée européenne est apparue vêtue d'une veste rouge, rappelant le style de l'ex-candidate LR à la présidentielle. Elle a longuement défendu sa position sur la question des voitures thermiques avant d'être interrompue par Pascal Praud, faute de temps restant. "Je suis obligé, et je le regrette croyez bien, de ne pas continuer cette conversation qui était passionnante", déclare-t-il. Après un bref échange de sympathies, le journaliste lui a lancé une remarque inattendue. "Je vois que vous avez racheté les vestes de Valérie Pécresse durant la campagne électorale, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles