Rachida Dati compare les Municipales 2020 à “Koh-Lanta”... et Denis Brogniart lui répond avec humour

Rachida Dati remportera-t-elle la mairie de Paris ? Pour l’heure, impossible de répondre à cette question mais une chose est sûre : la candidate Les Républicains a quoi qu’il en soit remporté la palme des punchlines mardi 10 mars 2020 sur le plateau d’une émission consacrée à l’élection et diffusée sur France Info en prime time, Municipales 2020 : Paris, le Grand Débat. C’est sur le sujet des alliances et des tractations possibles au second tour que la politicienne, soutenue par l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, a particulièrement fait parler d’elle. La figure LR, visiblement vexée que l’actuelle Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa - candidate sur les listes d’Agnès Buzyn pour La République En Marche dans le 14e arrondissement -, ne veuille pas faire alliance avec elle, n’a pas hésité à faire entrer une célèbre émission de divertissement diffusée sur TF1, Koh-Lanta, dans le débat des municipales.

"On n’est pas à Koh-Lanta, là !"

À la question “Rachida Dati, est-ce que vous voyez, parmi les autres candidats, des idées que vous pourriez reprendre, bâtir ensemble ?”, la maire du 7e arrondissement de Paris lâche ainsi : “Je n’aime pas ce mépris [...] Quel mépris pour ceux pour lesquels on porte leurs espoirs, on porte leurs espérances. Moi, je vais vous dire, on n’est pas à Koh-Lanta, là. Ce n’est pas des alliances entre vous. Et à qui vous donnez le collier d’immunité Madame Buzyn ?” Rachida Dati ajoute ensuite : “Moi, je vais vous dire, c’est un déni de démocratie, c’est un mépris des parisiens. Vous allez jouer l’élection dans leur dos ? Je ne suis pas d’accord. En tout cas, les parisiens, le 15 mars, moi, je les appelle à se mobiliser. On ne doit pas leur voler cette élection importante pour Paris [...] Moi, j’ai eu envie d’être candidate à la marie de Paris, de relever le défi, j’ai eu envie de changer la vie des parisiens [...] Quand j’entends ‘Madame, peut-être que vous avez l’habitude des nominations,

(...) Cliquez ici pour voir la suite