Rachida Dati, l'invitée surprise des municipales à Paris

Patrick Williams

L'ex-garde des Sceaux a décroché l'investiture de son parti pour conquérir Paris. Portrait d'une stratège (presque) insoumise.

Elle en rêvait, la commission nationale d'investiture de LR l'a fait : Rachida Dati sera donc candidate à la Mairie de Paris. La chose peut pourtant paraître surprenante. Ces dernières années, son étoile politique semblait en effet avoir un peu pâli. Elle restait associée à « l'ancien monde », au règne de Nicolas Sarkozy, dont elle fut la garde des Sceaux de 2007 à 2009. Et puis elle avait tant été en conflit avec nombre d'élus des Républicains, à Paris et dans son parti, qu'il semblait impossible que la maire du 7e arrondissement puisse représenter la droite. Et pourtant... « En fait, sa candidature est assez logique, explique Michaël Darmon, journaliste politique et auteur avec Yves Derai d'une biographie de Rachida Dati, 'Belle-Amie' (éd. du Moment). C'est la seule à droite, dans la capitale, qui ait une envergure nationale. Et même si ses rapports avec certains élus de son camp sont compliqués, elle a une vraie aura auprès des électeurs, ce qui compte par-dessus tout. » Son atout auprès des sympathisants LR ? Elle n'a jamais cédé aux sirènes du macronisme, comme d'autres élus parisiens tels Pierre-Yves Bournazel ou Delphine Bürkli, et n'a pas davantage fait les yeux doux au Rassemblement national. Une posture droite dans ses Louboutin, fidèle à la ligne du parti et surtout à son mentor Nicolas Sarkozy, qui ne peut que rassurer un électorat conservateur « un peu perdu », selon Michaël Darmon. Fidèle, donc, mais flexible. Selon...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi