Radar : avertir les autres automobilistes, c'est légal ?

© iStock

Prévenir d'autres automobilistes de la présence de radars peut-il conduire à une contravention. Non ! Il s’agit d’une idée reçue. Il n'existe en effet aucune disposition particulière dans le Code de la route qui pénalise les conducteurs qui préviennent, d'une manière ou d'une autre (appels de phare, klaxons...), de la présence à proximité d'un radar fixe ou mobile. Il en va de même avec les groupes sur les réseaux sociaux, dans lesquels les automobilistes d’une même région partagent des informations à ce sujet.

C'est d'ailleurs le jugement médiatisé d'un de ces groupes Facebook qui a levé l'ambiguïté sur cette situation en 2016. Ainsi, avertir un automobiliste par des signaux extérieurs relève d'un simple partage libre de l'information, qui, par ailleurs, peut s'avérer utile pour des raisons de sécurité. Tant que le signal en question n'indique pas précisément où se trouve le radar, vous n'encourez aucune sanction. Mieux vaut rester vague par prudence tout de même donc…

En revanche, la justice est en mesure de pénaliser les possesseurs d'avertisseurs de radars, qui sont, eux, prohibés par la loi. Sont également interdits les brouilleurs. La peine peut même s'avérer assez lourde puisque, selon l'article R413-15 du Code de la route, vous risquez jusqu'à un retrait de six points sur votre permis et une amende de 1 500 € au maximum.

Reste le cas plus complexe des radars GPS, qu'ils soient embarqués ou portables, et des applications de navigation. Officiellement, ceux-ci n'ont pas non (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite