“Radical History”, bio indispensable des cultissimes Thugs

Vincent Brunner
·1 min de lecture

“Dans Vernon Subutex, il y a un passage poignant autour d’un morceau des Dead Kennedys repris par les Thugs (Moon over Marin). En discutant avec Virginie, on s’est rendu compte que, si l’une secouait la tête sur Papapapa, l’autre headbangait sur Allez les filles, et que l’on pouvait gloser longtemps sur l’intégrité du groupe angevin. Alors on peut dire que cet article sur les Thugs est une commande mutuelle.” Luz

“Voir un groupe comme Les Thugs parmi ses premiers concerts, je considère que c’est une chance (…). Je sais que cette rencontre a déterminé en partie ma façon de voir le monde.” Tirés de ce livre, les propos de David Dufresne, journaliste et réalisateur d’Un pays qui se tient sage, montrent combien le groupe d’Angers a occupé une place à part dans le paysage français voire mondial, quand Les Thugs signèrent chez Sub Pop pour l'album As Happy as Possible (1993).

Dans sa très belle préface, Virginie Despentes insiste aussi sur la dimension politique d’une formation apparue pour de bonnes raisons – “ils venaient pour la transe, ils venaient pour la liturgie” – et pas pour la gloire, la drogue ou les groupies. C’est ce que raconte avec passion cette biographie, hommage aux seuls rockeurs hexagonaux dont la discographie ne détonne pas à côté de celle des Pixies, de Fugazi ou de My Bloody Valentine et qui ont été collègues de Nirvana chez Sub Pop. Dave Rosencrans, ancien responsable du label de Seattle, figure d’ailleurs au générique de cette Radical History.

Intègres et radicaux

Lire la suite...