Ce radiotélescope pourra détecter un téléphone dans la poche d’un astronaute sur Mars

L’observatoire SKA sera situé dans deux déserts différents et aura une immense sensibilité. Il apportera un nouveau regard sur l’aube cosmique et de nombreux phénomènes astronomiques. Ce projet a démarré dans les années 1990.

La construction du Square Kilometer Array vient de débuter. Abrégé SKA, cet observatoire sera le plus grand radiotélescope du monde… précisément, car il sera composé, en quelque sorte, d’une myriade de petits télescopes. On comptera 200 antennes paraboliques, ainsi que 130 antennes dipolaires (qui ressemblent à des sapins).

C’est donc en cette fin 2022 que cet observatoire, imaginé dès les années 1990, commence à prendre vie, après une longue période de conception. Le directeur général du SKA, Philip Diamond, estime que ce projet est « historique » et qu’il s’agit là de « l’un des plus grands projets scientifiques jamais accomplis par l’humanité ».

Le radiotélescope SKA a besoin de silence

Le SKA est réparti sur deux sites. Les 200 antennes paraboliques sont situées dans le désert australien et les antennes dipolaires sont dans le désert sud-africain. Cette division en deux sites va décupler l’acuité du télescope en permettant d’obtenir, virtuellement, une plus large vision du cosmos.

Les antennes du SKA situées en Australie. // Source : SKA Observatory
Les antennes du SKA situées en Australie. // Source : SKA Observatory

Les sites les plus désertiques possibles ont par ailleurs été choisis pour le bon fonctionnement du SKA.

[Lire la suite]