Rafle du Vél' d'Hiv : 80 ans après l'horreur, des rescapées témoignent

Elles avaient de 6 à 10 ans. A l'occasion des 80 ans de cette tragédie, Paris Match les a retrouvées.

« Je m’en souviens comme si c’était hier. À 6 heures du matin, on frappe à la porte. Ma sœur Mado dort encore. Maman demande : “Qui est là ? – Police.” Elle ouvre. Il y a là deux policiers : “On vient arrêter votre mari, Abraham Reiman.” Maman commence à monter sur ses grands chevaux: “Mais vous l’avez déjà arrêté, il est parti pour une ‘destination inconnue’. Il était déjà mort à Auschwitz, mais on l’ignorait. Ils répondent, sans se démonter : “Eh bien, vous et vos enfants, alors.” Nos noms figuraient sur leur liste. J’ai vu ma maman, qui faisait toujours preuve de self-control, se battre avec eux, balancer chaises, bibelots. Ça n’a servi à rien. »

Retrouvailles chez Arlette (au centre) au Trocadéro. Mado (à gauche) vit en Israël depuis plus de quinze ans.
Retrouvailles chez Arlette (au centre) au Trocadéro. Mado (à gauche) vit en Israël depuis plus de quinze ans.

Retrouvailles chez Arlette (au centre) au Trocadéro. Mado (à gauche) vit en Israël depuis plus de quinze ans. © Baptiste Giroudon/Paris Match

Quatre-vingts ans après, Arlette a de nouveau 9 ans, rue du Temple. Malgré la douleur, cette élégante dame de 89 ans, frêle et mesurée, accepte de replonger dans ses souvenirs. Arlette vit au Trocadéro, à Paris, entourée des tableaux peints par sa sœur(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles